yoga par Chôgyam Trungpa

Le yoga se fonde sur la découverte de la force en soi. C’est bien différent de l’idée de devenir plus fort. On considère en général que la force sert à développer la puissance nécessaire pour vaincre ou contrôler autrui. On voit la force comme une chose dont on manque, que l’on doit trouver et cultiver pour défier et vaincre l’autre.

Dans la pratique correcte du yoga, comme dans les arts martiaux, la puissance vient d’un état d’esprit équilibré. Autrement dit, on retourne à l’origine de la force qui réside en soi. Si on se contente de devenir plus fort en faisant de la gymnastique, et si cette force crée par l’exercice n’est pas reliée à une force mentale, elle aura tendance à s’effondrer. Mais ici nous parlons de de ce qui s’appelle la force en elle même, la puissance de la non peur ( jigme en tibétain). Etre sans peur c’est avoir une grande force. La réalisation de l’absence de peur est un art martial authentique.

Chögyam Trungpa

« Sourire à la peur » Ed. Le jour

Les commentaires sont fermés.